Lumière bleue sur votre visage : dangers et solutions

Elle est sans doute l'un des plus importants dangers silencieux de notre ère : la lumière bleue, que l'on retrouve sur vos écrans de télévision, de vos ordinateurs ou simplement sur votre smartphone est nocive pour votre épiderme et vos yeux. Quels sont ses véritables dangers et comment s'en protéger efficacement ? La Rédac' vous dévoile ses conseils sur le sujet.

5 avis
Le 12 mars 2018
Lumière bleue sur votre visage : dangers et solutions

Provenance et méfaits de la lumière bleue

La lumière bleue fait partie intégrante de notre quotidien, car avant d'être émise par nos écrans omniprésents, elle est aussi émise par le soleil, à travers les rayons UVA et UVB. La différence est que celle émise par le soleil est beaucoup moins agressive si l'on compare les chiffres donnés pour chacune : entre 290 et 400 nanomètres pour la lumière bleue naturelle, et plus de 400 nanomètres pour la lumière bleue artificielle (venant des écrans, luminaires LED, lampes halogènes ou fluorescentes, etc.) Certes, plus les nanomètres sont élevés (ils définissent ce qu'on appelle la longueur d'onde des électrons), moins la lumière diffuse d'énergie mais plus elle sera nocive sur notre peau car elle pénétrera plus facilement à travers votre épiderme, provoquant alors les premiers symptômes de vieillissement prématuré.

Ainsi, la lumière bleue diffusée par les écrans est en réalité une source de lumière diffuse qui atteint la rétine et votre peau, appelée la lumière à Haute Énergie Visible (HEV). Un adulte passe en moyenne 6 à 7h par jour devant un écran, et des études scientifiques ont prouvé qu'une exposition prolongée à la lumière artificielle peut irriter vos yeux et provoquer ainsi des lésions oculaires et épidermiques dues au flux lumineux et au rayonnement électromagnétique émis par l'écran. Quant aux enfants qui sont trop exposés à ce dernier avant l'âge de 14 ans, la lumière ne sera pas aussi bien filtrée que par l'oeil humain d'une personne adulte, les rendant ainsi plus sensibles au filtre solaire émis par la couche d'ozone.

Alors que la lumière bleue naturelle permet de réguler notre horloge biologique (quand il est l'heure de se lever, quand il est l'heure de dormir, elle aide le corps à plonger dans les bras de Morphée ou au contraire se réveiller naturellement) ; la lumière bleue artificielle fait bouger notre taux de mélatonine (hormone du sommeil) et décale nos heures de lever et de coucher.

La lumière bleue nocive pour vos yeux

C'est incontestablement la partie de votre corps la plus touchée par la lumière bleue.

Nos yeux y sont aussi les plus exposés quotidiennement : ce phénomène s'explique par le fait que l'ère digitale actuelle vous pousse à confronter vos yeux à la lumière bleue artificielle par multiplication d'écrans.

Quels sont les risques ? Que ce soit à court terme ou à long terme, les risques engendrés par une trop forte exposition à la lumière bleue sont réels.

  • À court terme, cela s'exprime par une fatigue visuelle chronique : on l'appelle aussi le syndrome de l'ordinateur, il est nuisible à l'apprentissage et à la productivité, notamment en milieu professionnel. Il implique une vision soudainement trouble, des yeux secs et irrités, des maux de tête ainsi que des douleurs articulaires, dans le dos et au niveau du cou.
  • À moyen terme, la lumière bleue artificielle a des effets néfastes sur votre humeur et sur votre capacité à trouver le sommeil (ou même à tout simplement bien dormir !).
  • À long terme, elle attaque la rétine et y cause ainsi des lésions photochimiques, qui auront par la suite un impact direct sur le cristallin. S'ensuit alors un risque accru de provoquer un syndrome de DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge) mais aussi à d'autres maladies dégénératives rétiniennes, comme la cataracte par exemple.

lumière bleue visage dangers solutions

La lumière bleue dangereuse pour votre peau

Même si c'est un mal moins connu, la lumière bleue a bel et bien des effets néfastes sur votre derme.

Ceux de celle étant naturelle sont bien connus (les rayons UVA et UVB, sans protection préalable, brûlent la peau lorsque l'indice solaire est trop élevé, provoquant alors des coups de soleil). Nous connaissons aussi ses méfaits sur les peaux claires et sensibles, qui ne se protègent pas assez : les mélanocytes synthétisent mal la mélanine, et l'exposition prolongée peut causer sur le long terme des cellules cancéreuses, manifestées par l'apparition de grains de beauté dans la plupart des cas. Si ceux-là ne sont pas inspectés régulièrement, ou traités à temps chez un dermatologue, ce sont les prémices d'un cancer cutané.

Les méfaits de la lumière bleue artificielle sont moins reconnus, car ils agissent comme un ennemi invisible, ce qui les rendent plus difficiles à discerner.

Quels sont les risques ? Ainsi, à court terme, il est totalement impossible de mesurer leurs effets néfastes, car la peau n'aura aucune réaction immédiate et notable.

Sur le long terme, la lumière bleue artificielle provoque du stress oxydatif sur l'épiderme et diminue la bonne production de collagène, ce qui endommage l'épiderme, oxyde sa membrane et accélère le vieillissement cutané. Les rides apparaissent, et les reflets de la lumière bleue provoquent aussi des taches sur les peaux mates. Nous appelons ce phénomène la pollution digitale. L'oxydation cutanée engendre aussi des problèmes de teint terne et de grain de peau moins homogène. Sur les peaux les plus sensibles, des rougeurs sont même susceptibles d'apparaître, car elle agit comme une inflammation cutanée. Les taches brunes, quant à elles, s'expliquent par le fait que les cellules sont trop sollicitées et produisent davantage de mélanine.

Quelles solutions contre la lumière bleue ?

Que ce soit pour vos yeux ou pour votre peau, plusieurs solutions sont à adopter au quotidien pour essayer de retarder le plus possible les effets néfastes de la lumière bleue, qu'elle soit naturelle ou artificielle.

Bien évidemment, la meilleure solution serait de tempérer son temps passé sur les écrans, mais pour la plupart d'entre vous, cette solution est sans doute la plus compliquée à adopter.

  • Adapter sa routine beauté

Les produits cosmétiques anti-lumière bleue s'étendent à plusieurs types de protection, chacun idéal pour votre peau.

Il y a avant tout les protections UV, bien connues et pourtant diablement efficaces : que l'on travaille en intérieur devant son écran d'ordinateur, que l'on soit en extérieur peu importe la saison, adopter une crème avec un filtre solaire (SPF20 est suffisant) sera votre meilleur allié. En plus, il existe aujourd'hui des crèmes fluides et teintées, qui ne risquent pas de faire de traces blanches sur votre visage.

crème hydratante teintée laura mercier

Crème Hydratante Teintée Illuminante SPF20 - Laura Mercier

Pour celles qui sont réfractaires à l'utilisation d'une crème solaire quotidienne, ou pour celles qui préfèrent les solutions naturelles, il existe des solutions alternatives, notamment les soins gorgés en Arbre à Papillon, une plante chinoise qui pousse au sommet des plateaux d'Asie et qui a un pouvoir anti-inflammatoire puissant, qui lutte contre la pollution et les radiations que subit la peau, en stimulant ses défenses naturelles.

brume anti pollution patyka

Brume Anti-Pollution - Patyka

  • Protéger ses yeux de la lumière bleue

Le port de verres anti-lumière bleue est le seul facteur limitant les méfaits de cette dernière. Bien qu'ils ne soient pas encore très esthétiques, il existe cependant des lunettes sans correction particulière, pour les personnes n'ayant aucun problème visuel.

Comptez entre 30 et 40 euros pour la paire, sans correction, mais selon le pourcentage de filtre anti-lumière toxique. À adopter dès que vous vous exposez trop longtemps aux écrans.

Pour les yeux les plus secs, n'hésitez pas cependant à adopter des gouttes adaptées.

  • Des aliments contre la lumière bleue

Enfin, sachez que de nombreux aliments peuvent être adoptés et consommés quotidiennement pour limiter les impacts des rayons de la lumière bleue : ce sont ceux gorgés en vitamine A. Bien évidemment, il existe des compléments alimentaires, notamment ceux enrichis en bêta-carotène, qui filtrent parfaitement la lumière bleue ; mais il existe aussi des aliments riches en vitamine A qui vont venir absorber ses méfaits. Privilégiez ainsi les carottes, les poissons gras, les fruits gorgés d'eau (melon, pêche, etc.) mais aussi le foie.

Le saviez-vous ? La lumière bleue est uniquement bénéfique pour la peau en cas d'acné sévère à modéré, mais aussi sur certaines peaux mixtes et grasses : elle agit comme une sorte de sauna facial pour la peau, permet d'atténuer les cicatrices d'acné, de resserrer les pores de la peau et de soigner les maladies de peau les plus contraignantes (couperose, rosace, microkystes, desquamation).

Malgré sa capacité à être non-comédogène, il est cependant préconisé de demander l'avis d'un spécialiste avant toute intervention, car elle s'apparente à une séance de luminothérapie.


Votre avis sur ce conseil beauté

Notre sélection shopping

Réagir à cet article

Profitez de cette tribune pour donner votre point de vue et partagez vos astuces avec les autres Vanities.

Pour rendre service à la communauté, veuillez vous connecter avec votre compte Mon Vanity Idéal ou inscrivez-vous.