Les bienfaits du jeûne intermittent

Comme tout nouveau régime qui fait parler de lui, le jeûne intermittent peut faire peur. Pourtant, il est reconnu comme étant plus simple à suivre que les régimes drastiques habituels, et surtout, chacun l'adapte (et l'adopte) à son propre rythme ! On vous dit tout sur ses bienfaits.

Le 14 mai 2020
Les bienfaits du jeûne intermittent

temps de lecture estimé : 6 min

Qu'est-ce que le jeûne intermittent ?

Un jeûne intermittent, ou << fasting >>, consiste à alterner entre périodes d'alimentation et période de jeûne. Cette dernière peut durer entre 12 et 24 heures, selon les méthodes.

Le jeûne intermittent s'inspire du mode de vie chasseur-cueilleur que les Hommes avaient à la préhistoire. A cette époque, le corps pouvait en effet connaître de longues périodes à jeun lié au temps nécessaire pour trouver la nourriture et pour chasser. Le jeûne intermittent vient de l'idée que notre corps a gardé ce régime de vie en mémoire et est donc tout à fait capable de le reproduire. Il est d'ailleurs régulièrement pratiqué dans de nombreuses religions.

Si le jeûne intermittent peut faire peur, il ne faut pas oublier que nous suivons naturellement des périodes de jeûne, comment pendant la nuit par exemple !

La méthode de jeûne la plus courante est celle du 16-8, qui consiste à ne pas manger pendant 16 heures d'affilées. On saute alors le dîner ou le petit-déjeuner, au choix, pour ne conserver que deux repas au cours de la journée. L'idée est qu'au cours de ces deux repas, on ne mange ni plus, ni moins que d'habitude, mais équilibré. Il ne s'agit pas non plus de se priver ! Le fromage, qui est par exemple déconseillé dans de nombreux régimes alimentaires, est tout à fait autorisé. Pendant les moments à jeun, il est aussi important de beaucoup boire pour compenser la perte d'eau qu'est censé apporter le troisième repas.

Cette période de jeûne peut être appliquée une ou plusieurs fois par semaine, le week-end, ou par périodes de plusieurs semaines. Certains choisissent ainsi de le faire au printemps, après les repas lourds de l'hiver, ou après avoir enchaîné beaucoup de soirées un peu trop alcoolisées, par exemple. Le maître-mot est de l'adapter en fonction de ses besoins, et c'est bien là tout son avantage : la flexibilité !

Quels sont les bienfaits du jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent présente de nombreux bienfaits.

Les premiers effets recherchés concernent généralement la perte de poids. A l'instar d'autres régimes, jeûner permet en effet de diminuer sa graisse viscérale (celle du ventre et des organes). Car lors d'un jeûne, le corps ne peut puiser dans la nourriture pour y trouver sa source d'énergie : il puise alors dans les stocks de graisses déjà existant pour en avoir suffisamment. Le fasting diminue également la sécrétion d'insuline, hormone qui permet de stocker les graisses.

Il stimule la production d'hormones de croissance, qui diminue à l'âge adulte. Un déficit de cette hormone peut notamment faciliter le stockage de la graisse corporelle et augmenter le taux de cholestérol.

Une période de jeûne peut également réguler la sensation de satiété et aider à retrouver un rythme alimentaire sain. Il limite notamment les écarts et le grignotage, qui n'aident pas vraiment lorsque l'on cherche à perdre du poids !

De manière générale, un jeûne est idéal pour détoxiquer son organisme puisqu'il agit comme une purge. En faire une après une période de fêtes ou après avoir eu quelques troubles de la digestion permet au corps de mieux faire le vide pour repartir du bon pied !

Si des études continuent d'être réalisées pour attester de ses bienfaits sur la santé, certaines d'entres elles montrent déjà que le jeûne intermittent limiterait le risque de certaines maladies. Maladies cardiovasculaires et auto-immunes, cancers, obésité, ... Il pourrait également diminuer les risques d'asthme, d'allergies et de rhumatismes, et faciliter la résistance au stress oxydant. Le chercheur Valter Longo, de l'Université de Californie, affirme qu'il permettrait donc de vivre plus longtemps en bonne santé.

Enfin, les adeptes de ce régime alimentaire témoignent d'un boost d'énergie et, côté beauté, beaucoup trouve leur teint bien plus rayonnant !

Qui peut suivre un jeûne intermittent ?

<< J'ai tout le temps faim ! >> ... Vous vous reconnaissez ? Le jeûne intermittent pourrait peut-être bien vous aider à régler ces petits problèmes de rythme alimentaire. De même, il peut vous apaiser en cas de troubles de la digestion.

Si les régimes restrictifs, où chaque prise de calories doit être calculée, ne sont pas pour vous, le jeûne intermittent peut également être une bonne alternative. Si vous souhaitez perdre beaucoup de poids, l'idéal reste de l'accompagner d'une activité physique régulière.

Toutefois, il faut garder en tête que tout le monde n'est pas fait pour suivre ce type de régime. D'abord, chaque personne présente un métabolisme différent qui ne réagit pas de la même manière quant au stockage du sucre et des graisses. En outre, un jeûne ne doit pas être source de stress car il pourrait être contre-productif. En d'autres termes, si cela devient trop dur pour vous de sauter un repas, voire que cela vire à l'obsession, arrêtez tout ! Le jeûne intermittent est un moyen de se sentir mieux dans sa peau et bien dans sa tête, et ne doit donc jamais devenir prise de tête !

Ce régime est déconseillé aux femmes enceintes (sauf avis contraire de votre médecin), à celles qui souhaitent avoir un enfant ou aux femmes allaitantes, mais aussi aux personnes atteintes de diabète. Si vous suivez un traitement médical sur du long terme, il est préférable de consulter son médecin avant de se lancer.

Il n'est également pas recommandé de jeûner si vous pratiquez un sport intensif ou si vous êtes en prise de masse.

Enfin, ne vous lancez jamais dans un jeûne intermittent si vous souffrez de Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) comme la boulimie ou l'anorexie, au risque de les accentuer.

Comment faire un jeûne intermittent ?

La méthode 16-8 est d'abord la plus conseillée car la plus en adéquation avec notre mode de vie.

Pour réussir au mieux votre jeûne, nous vous conseillons tout d'abord de faire les choses à votre rythme. Vous pouvez commencer par un rythme de jeûne d'une fois par semaine. Ne commencez surtout pas un jeûne de plusieurs semaines si vous n'en avez jamais fait avant !

Si vous avez l'habitude de manger entre les repas, commencez d'abord par conserver vos trois repas par jour habituels pour supprimer totalement et plus facilement le grignotage. Une fois cette (grande) étape franchie, commencez par un rythme plus facile de jeûne : d'abord 12 heures, puis 13 ou 14 (selon votre réaction à ce premier jeûne),... jusqu'à un rythme de 16-8.

Une fois cette habitude prise, vous pouvez vous lancer dans des jeûnes allant jusqu'à 24 heures, mais n'allez jamais plus loin : les études scientifiques démontrent qu'au-delà, ils n'ont plus aucun effet bénéfique, et peuvent au contraire présenter de gros risques pour votre santé. Le jeûne doit également rester occasionnel. Pratiqué de manière récurrente, il peut entraîner fatigue et perte de concentration.

Pour trouver votre rythme, choisissez également quel repas semble le plus facile pour vous de sauter : le petit-déjeuner ou le dîner. Il n'y pas de règles pour cela, et c'est là encore à vous de décider ce qui vous correspond le plus. Certains trouvent que le petit-déjeuner reste le repas le plus important de la journée et que le sauter favorise le grignotage dans la journée. D'autres trouvent qu'il est plus simple pour notre vie sociale de le zapper au profit du dîner, notamment lorsque l'on a l'habitude de faire des sorties restau' avec ses amis. Dans tous les cas, il est important de manger à sa faim, sans restriction (en privilégiant les légumes), sans pour autant chercher à compenser le repas que vous aurez sauté.

Pendant vos périodes de jeûne, il est important de boire beaucoup d'eau, bien plus qu'en temps normal. Le corps a en effet besoin d'au moins 1,5 litres d'eau par jour en plus des 1,5 litres apportés par notre alimentation. Il est également possible de boire des tisanes, des bouillons de légumes ou des jus de préférence pressés à froid. Si vous avez votre propre pressoir à fruits, c'est encore mieux !

Vous savez maintenant tout sur les bienfaits du jeûne intermittent ! Alors, l'expérience vous tente ?


Votre avis sur ce conseil beauté

Vous aimerez aussi

Réagir à cet article

Profitez de cette tribune pour donner votre point de vue et partagez vos astuces avec les autres Vanities.

Pour rendre service à la communauté, veuillez vous connecter avec votre compte Trustbeauty ou inscrivez-vous.