Huiles essentielles antivirales : comment nous protègent-elles ?

L'hiver est rude et le mercure dégringole : avec la baisse des températures, un coup de froid est vite arrivé. Nez qui coule et gorge qui gratte agrémentent votre quotidien chaque hiver, pourtant, vous rechignez à avoir recours à la médecine conventionnelle. Sachez qu'il existe de nombreuses autres alternatives pour soulager tous types de maux : parmi elles, les huiles essentielles antivirales. Découvrez comment elles peuvent vous soigner, et même, vous empêcher de tomber malade !

Le 5 mars 2021
Huiles essentielles antivirales : comment nous protègent-elles ?

temps de lecture estimé : 4 min

Une huile essentielle antivirale, c'est quoi ?

Par huiles essentielles antivirales, on entend toutes les huiles essentielles dont les propriétés sont de lutter contre la prolifération de virus dans l'organisme, voire même de contribuer à leur neutralisation.

Un virus est un agent pathogène extrêmement petit qui a la particularité de devoir infiltrer une cellule ou une bactérie pour pouvoir s'y multiplier. Le virus meurt donc rapidement lorsqu'il est projeté à l'extérieur du corps, via la salive, les postillons, la toux ou les éternuements. Malheureusement, le virus est encore plus contagieux pendant sa période d'incubation, c'est-à-dire lorsqu'aucun symptôme n'est encore visible. Il est donc difficile de détecter à temps lorsque l'on a été contaminé ! Nous vous conseillons donc, en période hivernale tout du moins, de conserver sur vous un flacon d'huile essentielle antivirale. Pratique et discrète, elle vous permettra de désinfecter vos voies respiratoires par inhalation lorsque vous sortez d'une zone à risque (transports, lieux publics peu aérés, contact avec une foule...)

Antivirales vs. antibactériennes

Il ne faut pas confondre les huiles essentielles antivirales et les huiles essentielles antibactériennes, puisqu'on distingue très clairement les virus des bactéries !

Ces deux agents infectieux fonctionnent de manière totalement différente. Tandis que le virus envahit une cellule pour pouvoir y survivre, la bactérie, elle, se divise toute seule. De plus, il faut garder à l'esprit que bon nombre de bactéries sont essentielles au bon fonctionnement de l'organisme, comme celles présentes sur la peau ou dans la flore intestinale. Abuser des antibactériens devient donc dangereux !

Il convient donc de traiter virus et bactéries avec des principes actifs adaptés à chacun. En médecine conventionnelle, on administrera par exemple un médicament antiviral dans le cas d'un virus, contre un antibiotique pour une infection causée par une bactérie.

Dans le cadre de l'aromathérapie, c'est-à-dire l'art de se soigner avec des huiles essentielles, le fonctionnement est le même : certains actifs agiront sur les virus, d'autres sur les bactéries.

huiles-essentielles-antivirales

Quelles huiles pour quelles situations ?

Certaines huiles essentielles sont donc un merveilleux moyen de se soigner naturellement contre les virus. Voici un récapitulatif des huiles essentielles antivirales qui vous sauveront de différentes situations inconfortables !

  1. L'huile essentielle de Ravintsara

Tous les adeptes de l'aromathérapie la connaissent : l'huile essentielle de Ravintsara est l'huile essentielle antivirale par excellence. Elle est d'une aide précieuse en hiver car particulièrement active pour dégager les voies respiratoires : elle est efficace en cas de rhume, toux, bronchite, sinusites et grippes. Elle décongestionne le nez, et grâce à ses effets mucolytiques, évite que les écoulements nasaux n'obstruent les bronches.

Mélangée à une huile végétale, elle peut être appliquée en massage sur le torse. Pour dégager les voies respiratoires rapidement, elle peut également être inhalée en déposant quelques gouttes d'huile essentielle de Ravintsara sur un mouchoir ou dans une casserole d'eau chaude. C'est votre alliée de l'hiver !

  1. L'huile essentielle de Tea tree

Une autre star des huiles essentielles antivirales : la très célèbre huile essentielle de Tea tree. Cet actif purifiant peut agir à bien des niveaux : antivirale, antibactérienne et antifongique, elle traite aussi bien les maladies hivernales (rhume, toux, sinusite...) que les infections de la peau, l'acné, les mycoses, tout comme les infections buccales telles que les aphtes, ou encore les désagréments du cuir chevelu. Mélangée à une huile végétale ou à un hydrolat, elle constituera un élixir précieux pour purifier votre peau.

  1. L'huile essentielle de Menthe Poivrée

Nausées, inconfort digestif, mal des transports : c'est l'huile essentielle de Menthe Poivrée qu'il vous faut. Cet antiviral puissant est réputé pour agir directement sur les virus intestinaux. En cas de mal de ventre, l'huile essentielle de Menthe Poivrée peut donc être administrée par voie orale (quelques gouttes sur un sucre ou dans une cuillère de miel) ou par inhalations.

  1. L'huile essentielle d'Eucalyptus Radié

L'odeur puissante et mentholée de l'eucalyptus est bien connue pour aider les voies nasales à se déboucher : c'est pour cette raison que l'huile essentielle antivirale d'Eucalyptus Radié vous sera d'une aide précieuse en hiver ! Purifiante et énergisante, rien de tel qu'une inhalation à l'eucalyptus (ou une application cutanée en mélangeant l'huile essentielle à un baume) pour redonner un coup de fouet à l'organisme en hiver. Un système immunitaire renforcé et des voies respiratoires dégagées vous aideront à mieux affronter les températures négatives !

  1. L'huile essentielle de Niaouli

Notre liste non exhaustive des meilleures huiles essentielles pour vous aider à combattre les maladies hivernales s'achève avec l'huile essentielle de Niaouli. Cette dernière sera parfaite pour vous aider à renforcer vos défenses naturelles et dégager vos sinus. Elle peut également servir à traiter certains désagréments cutanés, tels que les boutons de fièvre, les zonas, l'herpès et la varicelle.

huiles-essentielles-antivirales

Huiles essentielles : à manipuler avec précaution !

Aussi bienfaitrices soit-elles, les huiles essentielles antivirales sont à utiliser précautionneusement : très concentrées et donc très puissantes, elles nécessitent que vous soyez bien informé sur leurs effets et leurs contre-indications.

D'une manière générale, il est fortement déconseillé pour les femmes enceintes et allaitantes d'avoir recours à l'utilisation d'huiles essentielles, de même pour les enfants de moins de 3 ans.

Les huiles essentielles ne doivent pas entrer en contact avec les yeux, les oreilles ou les muqueuses.


Renseignez vous toujours sur les contre-indications des huiles essentielles que vous souhaitez utiliser : certaines d'entre elles peuvent être irritantes, allergisantes ou photosensibilisantes. On vous conseille donc de faire un test dans le pli du coude et d'observer d'éventuelles réactions après 48 heures. Une huile essentielle ne s'utilise en général jamais pure : en application cutanée, elle est le plus souvent diluée dans des huiles végétales, crèmes ou gel. Par voie orale, il convient de la consommer sur un sucre ou dans une cuillère de miel.


Votre avis sur ce conseil beauté

Vous aimerez aussi

Réagir à cet article

Profitez de cette tribune pour donner votre point de vue et partagez vos astuces avec les autres Vanities.

Pour rendre service à la communauté, veuillez vous connecter avec votre compte Trustbeauty ou inscrivez-vous.

{* Facebook Pixel Code *} {* End Facebook Pixel Code *} {* Pinterest Tag *} {* End Pinterest Tag *}