Coiffure japonaise : entre tradition et modernité

Qu'il s'agisse du Japon ancestral ou du Japon plus moderne, ce pays est riche d'Histoire et de traditions. Outre les éternelles Geishas, les tendances indémodables qui favorisent le rayonnement du pays à l'international sont sans conteste les rituels de beauté employés par les femmes japonaises. L'un des plus plébiscités est le rituel capillaire, reconnu pour ses vertus bienfaisantes et pour sa sophistication. La Rédac' le décrypte pour vous.

3 avis
Le 22 février 2018
Coiffure japonaise : entre tradition et modernité

temps de lecture estimé : 3 min

Coiffure japonaise : le Layering, soin par excellence

La plupart des Nippones, il est facile de le remarquer, optent pour une chevelure immensément longue : cela s'explique par le fait que les coiffures traditionnelles nécessitent une chevelure similaire à celle de Raiponce ! Mais comment font-elles pour garder une chevelure souple et en pleine santé alors que le Japon est l'un des pays les plus pollués du monde ?

Leur secret ? Une routine capillaire baptisée Layering.

En quoi ça consiste ? Cette technique de soin qui existait au départ pour la peau, et qui finalement s'est élargie au soin pour les cheveux, vous promet un épiderme impeccable et une chevelure parfaite. En quelques mots, la technique du Layering (appelée aussi Millefeuille en français) consiste à superposer différents soins sur ses cheveux (ou sur sa peau) pour leur apporter exactement les actifs dont ils ont besoin pour être entretenus au moment T. Ainsi, chaque produit a son importance et son ordre d'application l'est encore plus. Pour que le Layering soit réellement efficace, il doit être réalisé soit à chaque shampoing, soit au moins 1 fois par semaine. À savoir qu'il s'adresse aux cheveux abîmés, sensibilisés, trop sollicités par les colorations et la chaleur, ou simplement aux cheveux en manque de vitalité.

Quelles sont les étapes à suivre ?

  • Commencez par nourrir en profondeur les longueurs et les pointes, en appliquant une huile avant-shampooing. Laissez-la poser environ 30 minutes, puis on rince à l'eau claire, avant d'attaquer la seconde étape.
  • La seconde étape, c'est le shampooing. Choisissez-le sans sulfate et aux actifs purifiants, à émulsionner jusqu'à ce que les cheveux crissent sous vos doigts lors du rinçage.
  • Ensuite, effectuez un second shampooing, plus nourrissant, qui va venir hydrater la fibre capillaire et éviter de les rendre électriques.
  • Puis, appliquez un soin après-shampoing ou un masque, pour démêler ou réparer vos cheveux, selon leurs besoins. A nouveau, laissez poser de 3 à 10 minutes, puis rincez abondamment.
  • Essorez vos cheveux sans froisser la fibre. Procédez alors à l'application d'un soin sans rinçage : choisissez un sérum si vous avez les pointes fragilisées, ou alors une crème hydratante sans rinçage, à appliquer sur les longueurs et les pointes. Si vous avez les cheveux sensibles à la racine, appliquez un sérum non gras anti-démangeaisons. Une seule règle à respecter : mettre très peu de produit, pour éviter d'alourdir la chevelure.
  • Enfin, séchez vos cheveux et appliquez un produit fixant pour que la coiffure tienne plusieurs jours durant.

La technique du Layering prend certes du temps pour être exécutée, mais elle permet de préparer sa chevelure à être coiffée selon les modes traditionnels japonais de mise en beauté capillaire.

Coiffure japonaise : entre tradition et modernité

C'est sans doute l'éternel dilemme de la population nippone : entre tradition et modernité, leur cœur balance, si bien qu'il n'est pas rare de croiser une Geisha en tenue traditionnelle à quelques pas d'un centre de jeux vidéo interactifs. En termes de beauté, c'est la même contrainte : entre les technologies high-tech et les soins traditionnels, l'éventail est large.

kanzashi coiffure japonaise

Exemple d'ornement Kanzashi

Et c'est au niveau des coiffures qu'on retrouve le plus souvent ce dilemme, car même si les japonaises sont des avant-gardistes en matière de mode et de beauté, elles adorent rehausser leurs cheveux pour les fêtes traditionnelles, s'inspirant ainsi de la culture ancestrale de leur pays. Elles choisissent le Kanzashi, un ensemble d'ornements pour les cheveux, constitué de broches, d'épingles, de peignes ainsi que de bijoux. C'est ce que les Geishas et leurs apprenties (les Maikos) portent le plus souvent.

Les coiffures japonaises avec les cheveux lâchés

Pendant l'époque des Heain (en l'an 794), les femmes arboraient aussi les cheveux longs, raides, séparés par une raie impeccablement tracée au milieu du crâne. Quant à la chevelure lâchée, elle est subtilement et discrètement attachée par un ruban à partir de la moitié de la longueur. On appelle cette coiffure le Taregami.

taregami coiffure japonaise

Taregami

La coiffure Maegami, quant à elle, est un peu moins sophistiquée. Elle permet de garder les mèches de cheveux du devant de la tête très tirées vers l'arrière, dégageant ainsi complètement le front.

Les coiffures japonaises avec les cheveux attachés

Quand les japonaises attachent leur chevelure, elles plébiscitent le chignon, les plus célèbres sont :

shimada coiffure japonaise chignon

Chignon Shimada

Le chignon de style Shimada, qui est porté par les geishas, ainsi que le chignon Shimada Taka, porté par les jeunes filles ou bien par la Mariée pendant ses noces.

La jeune Mariée peut aussi arborer le chignon Marumage, un chignon bombé retenu par des épingles.

marumage coiffure japonaise chignon

Chignon Marumage

Coiffure japonaise : comment les arborer aujourd'hui ?

Alors que la plupart de la population arbore les coiffures les plus farfelues (il suffit de se promener dans les rues de Harajuku ou de Shibuya - les deux quartiers les plus branchés de la ville - pour s'en rendre compte) aux techniques de coloration modernes, il est parfaitement possible de s'inspirer des coiffures et des soins traditionnels japonais afin de les twister un peu.

coiffure japonaise moderne

Ci-dessous, trois coiffures traditionnelles modernisées : le Maegami, les mèches de devant sont tirées en arrière sous forme de macarons ; la coiffure coupe au bol Mage, réservée au départ aux petits garçons japonais dans les années 20 et maintenant adoptée par les femmes ; et enfin le fameux chignon Shimada revisité version XXIème siècle.

Sachez aussi que Massato, l'un des plus grands coiffeurs japonais de notre époque, soucieux de la perfection propre à la culture nipponne, propose également des soins gorgés d'ingrédients propres à la biodiversité japonaise : le camélia, l'extrait de bambou ou encore le thé vert matcha. A réaliser dans ses salons.


Votre avis sur ce conseil beauté

Notre sélection shopping

Réagir à cet article

Profitez de cette tribune pour donner votre point de vue et partagez vos astuces avec les autres Vanities.

Pour rendre service à la communauté, veuillez vous connecter avec votre compte Mon Vanity Idéal ou inscrivez-vous.