Je découvre : les ateliers de beauté solidaire

Aujourd'hui, partout en France, des ateliers de beauté solidaire ouvrent leurs portes. Leur mission ? Permettre aux personnes en situation de précarité sociale et/ou aux personnes hospitalisées d'avoir accès à des prestations beauté. Zoom sur ce phénomène de solidarité.

4 avis
Le 12 juin 2019
Je découvre : les ateliers de beauté solidaire

temps de lecture estimé : 3 min

Ateliers de beauté solidaires : pour qui et pourquoi ?

Les actions de beauté solidaire, menées par de plus en plus d'associations en France, rendent accessibles pour quelques euros des prestations de beauté diverses d'esthétique, de soin et de coiffure. Destinées aux personnes dans le besoin financier ou qui se remettent de longues maladies, ces prestations permettent de les aider à retrouver une estime de soi essentielle pour se réconcilier avec son apparence et reprendre confiance.

Une coupe de cheveux dans un salon de beauté traditionnel coûte rarement moins cher que 30 euros. Pour beaucoup de personnes, ce budget est d'abord destiné à manger. Cependant, l'apparence physique est aussi un besoin essentiel : prendre soin de soi permet d'aller ensuite plus facilement vers les autres, d'entreprendre des actions pour sortir de la précarité, de redonner du courage aux malades. Parfois il s'agit simplement de se faire chouchouter le temps d'un instant et s'évader de son quotidien, parfois les ateliers de beauté solidaire provoquent de véritables déclics pour reprendre sa vie en main et se réinsérer dans la vie professionnelle.

Les associations de beauté solidaire l'ont compris et le revendiquent : l'esthétique n'est pas quelque chose de superficiel, c'est souvent un moteur, une aide précieuse pour avoir le courage de s'en sortir. Pour cette raison, beaucoup d'ateliers de beauté solidaire offrent également une aide pour la réinsertion professionnelle : conseils pour bien se tenir dans un entretien d'embauche et reprendre confiance en soi, réalisations de CV...

Dans les ateliers de beauté solidaire destinés aux personnes en situation de vulnérabilité sociale ou aux malades dans les hôpitaux, ce sont souvent des bénévoles qui viennent en aide aux autres. Une véritable chaîne de solidarité s'opère pour permettre aux bénéficiaires de revaloriser leur image et de reconstruire leur estime personnelle.

Pour bénéficier des prestations de beauté dans les ateliers de beauté solidaire, il faut réunir certains critères, variables selon les associations. La plupart du temps, elles accueillent des personnes aux revenus très modestes, non imposables, qui bénéficient du Revenu de Solidarité Active ou d'une autre allocation (ALD ou ASPA). Pour un coût symbolique de quelques euros, une parenthèse de bien-être leur est offerte.

Zoom sur : Joséphine pour la beauté des femmes

Dans son salon de coiffure de Saint-Germain-des-Prés, Lucia Iraci proposait déjà des prestations beauté aux personnes en difficulté, pendant les jours de fermeture. Mais pour elle, ce n'était pas assez, elle avait l'ambition d'ouvrir un salon de beauté solidaire dédié. En 2011, son projet voit le jour : chez Joséphine ouvre ses portes dans le 18ème arrondissement de Paris.

Depuis sa création, Joséphine a accueilli plus de 7000 femmes. Pour 3 euros, des femmes en situation précaire peuvent s'offrir des prestations de coiffure et maquillage, esthétique et conseil en image. Les trois euros sont symboliques, mais très importants : les personnes accueillies se sentent moins redevables. Pour elles, c'est l'occasion de se faire belles et de reprendre confiance : dans la vie de tous les jours, elles ont pourtant des difficultés à joindre les deux bouts. Orientées par un réseau de 300 associations partenaires du salon, elles sont d'abord reçues en entretien lors duquel un parcours de bien-être et de beauté leur est proposé en fonction de leurs besoins.

Une cinquantaine de bénévoles et 3 salariés vont vivre ce salon de beauté solidaire, véritable refuge de bien-être pour les plus démunis. Il existe 3 salons Joséphine pour la beauté des femmes : à Paris, Moulins et Clermont-Ferrand.

Joséphine pour la beauté des femmes

L'échappée rose : institut de bien-être itinérant

L'échappée rose est un institut de bien-être itinérant créé par l'association Tous contre le cancer avec le soutien de Eau Thermale Avène. En 31 étapes, le Beauty Truck parcourt la France à la rencontre des femmes dans les hôpitaux. Elles sont mères d'enfants malades, compagnes de malades ou malades elles-mêmes, et elles peuvent bénéficier de prestations de beauté comme dans une bulle, pour s'échapper de l'hôpital le temps d'un instant.

Au programme : détente, bien-être, beauté des ongles, soins du visage, massages... L'échappée rose est une bouffée d'air frais bienvenue dans un contexte difficile. En 2018, plus de 600 femmes en ont bénéficié. Devant le succès du concept, l'échappée rose reprend du service en 2019 !

L'échappée rose

Sylka : association pionnière de la beauté solidaire en Europe

Sylka, née en 2008 à Marseille, est la première association d'Europe à avoir proposé des prestations de beauté aux personnes en situation précaire.

Depuis leur création, des plusieurs centaines d'ateliers ont été animés auprès de personnes en situation précaire, atteintes de maladie, d'handicap, ou issues du système carcéral.

Par le biais de l'esthétique, Sylka permet de favoriser le lien social et la revalorisation de l'image personnelle des bénéficiaires.

L'association accompagne également les porteurs de projets solidaires pour partager leur expérience, répondre à leur questions et les aiguiller. Ansi, Sylka encourage la création d'instituts de beauté solidaires.

Sylka

Solidhair : le don de cheveux pour les malades

Sophie Bouxirot est la présidente et fondatrice de l'association Solidhair. La mission de cette association est de récolter des cheveux pour les revendre au poids à des perruquiers, ce qui permet d'aider des femmes atteintes de cancer à financer l'achat d'une prothèse capillaire.

Sophie Bouxirot a un jour voulu faire donation de ses cheveux longs coupés à une personne en chimiothérapie. En réalisant qu'il n'existait pas de structures en France, elle a décidé de créer Solidhair en 2015. Pour donner vos longueurs à l'association, il faut pouvoir couper au minimum 25 cm de cheveux non colorés ni méchés. Ensuite, deux options s'offrent à vous : les couper vous-même en suivant un tutoriel sur le site, ou bien vous rendre dans un salon de coiffure partenaire. Un geste solidaire pour aider les femmes atteintes de cancer à retrouver leur féminité !

Solidhair

Connaissiez-vous les ateliers de beauté solidaire ?


Votre avis sur cet article

Notre sélection shopping


Vous aimerez aussi

Réagir à cet article

Profitez de cette tribune pour donner votre point de vue et partagez vos astuces avec les autres Vanities.

Pour rendre service à la communauté, veuillez vous connecter avec votre compte Mon Vanity Idéal ou inscrivez-vous.